attractivité métropolitaine

[Attractivité métropolitaine]

objectiver les évolutions institutionnelles récentes 

Référent.e.s recherche : Jean-Charles ÉDOUARD / Hélène MAINET 

Les indicateurs et observatoires de l’attractivité (économiques et démographiques en particulier) sont nombreux mais il existe un besoin d’objectivisation des conséquences qu’ont pu entraîner les dernières évolutions institutionnelles, en termes d’image, de mobilité, d’emplois, d’économie, de fonctions supérieures, etc. Des enjeux de maintien de l'emploi, notamment public ainsi que des postes de cadres des fonctions métropolitaines se posent face à ces évolutions.  

objectifs 

Les données recueillies et produites, et l’analyse qui en sera faite, pourront servir à adapter les politiques publiques voire en imaginer de nouvelles notamment en matière de marketing territorial. 

En plus d’une approche par des indicateurs éprouvés, une approche qualitative des leviers de l’attractivité sera mobilisée. Elle permettra de renouveler l’analyse du rayonnement et donc du développement métropolitain (stratégies mises en œuvre). 

modalités de travail  

L’opération de recherche-action consiste à réaliser des entretiens auprès d’acteurs publics et privés de différents secteurs économiques de la Métropole (tertiaire supérieur, industries, start-ups,  activités créatives…) afin d’analyser les effets des évolutions territoriales et institutionnelles sur l’attractivité métropolitaine, d’analyser les attentes des acteurs installés sur le territoire métropolitain ou en proximité, pour appréhender leurs exigences territoriales, de dégager des pistes d’action en matière de promotion du territoire métropolitain. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un projet collectif Master en 2019-2020.  

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!