en attendant Saint-Jean

[En attendant Saint-Jean]  

en attendant Saint-Jean 

Référents recherche : David ROBIN / Géraldine TEXIER-RIDEAU 

Sur les 250 hectares de friches identifiées dans le cœur métropolitain, la ville de Clermont-Ferrand considère que la plupart d’entre elles offrent un potentiel de mutabilité réelle dans une échelle de temps variable. Leur situation – entre le cœur urbain (des tissus urbains en partie constitués) et des tissus économiques plus lâches au niveau du strippa -, permet d’envisager de réintroduire le paysage, la nature et la biodiversité dans le cœur métropolitain clermontois de telle sorte que des continuités physiques puissent être établies entre les grandes entités paysagères (la Chaîne des Puys, les côtes de Clermont, la plaine de la Limagne, le val D’allier, Gergovie, …). Parmi elles, le quartier Saint-Jean – emprise industrielle libérée par le déménagement des abattoirs – constitue un morceau de choix, déjà en cours de transformation. Après avoir fait l’acquisition foncière de près de 10 ha sur les 40 ha du site, programmé une étude de faisabilité pour penser le franchissement des voies ferrées, engagé le projet d’un nouveau lycée technique – considéré comme la locomotive du projet global -, la Ville jette les bases de la mutation du quartier d’arrière de gare. Territoire d’étude d’Europan 11 en 2010, puis site d’étude dans le cadre du programme Ecocité, le quartier Saint-Jean a fait l’objet de nombreuses propositions d’évolution. Depuis 2018, la stratégie et la programmation urbaines sont confiées à l’équipe d’architecture Reichen et Robert à travers la réalisation d’un plan guide et le suivi des opérations urbaines. 

objectifs 

À travers l’étude de cette friche, il s’agit de rendre compte de sa capacité de mutation et d’hybridation, d’identifier les enjeux liés à la centralité et à l’armature urbaine, aux mixités, aux échelles opérationnelles et à la maîtrise du développement urbain futur. En retraçant les évolutions de la programmation urbaine de ce fragment de l’entre-deux villes, entre le quartier de la gare et le Strip clermontois, la recherche entend mieux comprendre les processus de conception et de décision, d’apprécier les récurrences ou permanences autant que les attitudes contrastées des possibles envisagés. Dans cette démarche, il s’agit aussi de mesurer le degré d’implication citoyenne dans la démarche de régénération urbaine. 

modalités de travail 

Une lecture des documents d’orientation, produits par la maîtrise d’ouvrage urbaine pendant ces 10 dernières années, constitue le premier support de compréhension des enjeux liés à cette mutation et le degré d’implication des acteurs et partenaires.  

Des entretiens avec différentes équipes d’architectes ayant participé au concours pour le plan guide (lauréate, autres) seront menés relatant les différentes postures et stratégies déployées par chacune d’entre-elles au bénéfice de la reconquête d’un futur fragment de l’entre-deux-villes.  

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!