gouvernance alimentaire

[Gouvernance alimentaire]

du foncier aux paysages alimentaires 

Référents recherche : Salma LOUDIYI / Pierre-Mathieu LE BEL / Éric LANGLOIS  

La question alimentaire émerge comme une préoccupation majeure et stratégique pour les métropoles, notamment au regard des enjeux de transition vers la durabilité. Plusieurs travaux analysent les modalités d’émergence et de mise en œuvre de politiques alimentaires urbaines. Ils documentent d’une part, la diversité des enjeux pris en charge dans ces nouvelles politiques publiques et décrivent, d’autre part, la reconfiguration du système des acteurs concernés. Les pratiques nouvelles d’approvisionnement alimentaire induisent des modes de gouvernance renouvelés, c’est-à-dire des accords inédits autour d’initiatives favorisant la relocalisation alimentaire. Ces stratégies alimentaires urbaines s’appuient souvent sur une rhétorique de l’autonomie ou l’autosuffisance alimentaire sans que les échelles mobilisées ne soient réellement explicitées. Ces processus interrogent de la même manière leurs effets spatiaux en termes de transformation des paysages périurbains et ruraux. 

objectifs 

Il s’agit pour une part de saisir les modalités de gouvernance alimentaire au prisme du « foncier alimentaire ». Ces deux volets constituent une ressource incontournable pour construire des partenariats interterritoriaux et développer des stratégies alimentaires qui appellent, par ailleurs, à l’élaboration de formes paysagères nouvelles. Il s’agit d’autre part d’appréhender l’autonomie alimentaire de la Métropole à l’aune de son foncier agricole existant et potentiel : montrer que la Métropole, au-delà d’opérations de préservation de ce foncier pour l’approvisionnement local a besoin de mettre en place des coopérations interterritoriales pour bâtir une vraie stratégie d’autonomie alimentaire qui s’appuie à la fois sur les circuits de proximité, sur les modalités de production et d’autoproduction, de distribution de proximité, couvrant l’ensemble du système alimentaire, de la production d’intrants agricoles jusqu’au recyclage des déchets. 

modalités de travail  

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!