pour un possible retour sur terre

Pour un possible retour sur terre 

_ 

Mercredi 13 et jeudi 14 novembre 2019 

Voyage sémantique #2 

VIDES  

& 

COMMUN 

Partir du vide - à qualifier - pour tenter de définir une nouvelle urbanité - un « en-commun » - dans le paysage fragmenté des territoires contemporains. Retrouver la terre, les sols. Faire avec ce qui est là - une ressource. Faire en commun pour faire « territoire commun », et considérer la péri-urbanisation et les territoires ruraux comme une chance et une ressource (paysagère, récréative, alimentaire…) pour repenser l’ensemble de la fabrique métropolitaine.  

En quoi les « vides » peuvent-ils permettre de se reposer la question du territoire public comme bien commun, au-delà du slogan politique et à l’injonction de bien vivre ensemble ? En quoi cette connaissance permet-t-elle de repenser les pratiques sur les territoires, plus inclusives, plus écologiques ? Par quels outils ou média, le projet de territoire peut-il être pensé en commun ? Reliquats d’urbanisation et/ou de privatisation passées ou en cours, ces espaces vides (ouverts, libres, vagues…), de nature très différentes (espaces résiduels anthropisés aux sols imperméabilisés et pollués, terres agricoles enclavées, pièces boisées, lotissements…), privés ou publics, accessibles ou non, de faible densité, constituent aujourd’hui les éléments de la nouvelles grammaire péri-urbaine, suburbaine et métropolitaine qu’il importe de mieux connaître, afin d’évaluer leur capacité de résilience. Si à partir des années 1980-1990, les villes se sont retournées vers leur fleuve, rivières, canaux et leurs berges associées, il semble qu’aujourd’hui, elles amorcent un retournement vers leurs margesenvironnement dont elles se sont longtemps détournées, tenues à distance, qu’elles ont contribué à dégrader. Elles redécouvrent un écosystème fragilisé, méconnu qui nécessite, pour l’architecte, de repenser ses outils de représentation et de projet, mais aussi de gestion et de préservation, et de penser le projet territorial avec de nouveaux acteurs, les habitants, les agriculteurs…

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!